M A S T E R  2  P R E P A R A T I O N  A U X  C O N C O U R S  D E  L A  C O N S E R V A T I O N  D U  P A T R I M O I N E

 
              
U n i v e r s i t é  P a r i s  1  P a n t h é o n - S o r b o n n e  &  U n i v e r s i t é   P a r i s  N a n t e r r e



Présentation et objectifs
Admission à la formation
Formation
Calendrier et sites de la formation
Equipe enseignante
Concours
Etudiants & professionnels
Actualités de la conservation
Contacts

L E S  C O N C O U R S


 Le Master 2 "Préparation aux concours de la Conservation du Patrimoine" prépare à l'admission dans les fonctions et établissements suivantes :


* CONSERVATEUR DU PATRIMOINE, INSTITUT NATIONAL DU PATRIMOINE, PARIS

Les conservateurs du patrimoine constituent un corps de la fonction publique de l'Etat, un cadre d'emplois de la fonction publique territoriale, et un corps de la Ville de Paris. Placés au sein ou à la tête d'institutions patrimoniales, les conservateurs du patrimoine ont pour mission d'étudier, de classer, de conserver, d'entretenir, d'enrichir, de mettre en valeur et de faire connaître le patrimoine. Ils en favorisent le partage avec les publics les plus larges. Ils participent et veillent à l'approfondissement de la recherche scientifique appliquée au patrimoine.

Le recrutement des élèves conservateurs par l'INP se fait sur concours dans cinq spécialités (archéologie, archives, monuments historiques et inventaire, musées, patrimoine scientifique, technique et nature) ; après l’admission en décembre, les élèves conservateurs y suivent dès le mois de janvier suivant une formation de 18 mois les préparant à leur futur métier.
Si les candidats aux concours externes doivent être de nationalité française ou ressortissant d’un Etat membre de l’Union européenne ou d’un Etat partie à l’accord sur l’Espace économique européen, et titulaires d'une licence (ou d’un diplôme classé au moins au niveau II ou d’une qualification reconnue équivalente), la formation reste accessible, sur dossier, à des candidats étrangers.

> L’écrit d’admissibilité est constitué d’une épreuve de dissertation générale selon la spécialité professionnelle, d’une épreuve d’analyse et de commentaire de documents selon l’option choisie et d’une épreuve de langue ancienne ou vivante.

> L’oral d’admission
comprend un entretien oral de spécialité professionnelle à partir d’un dossier thématique comportant plusieurs documents sur la spécialité professionnelle choisie par le candidat (« Archéologie », « Monuments Historiques et Inventaire» ou « Musées »), une épreuve d’entretien avec le jury, ainsi qu’une épreuve de langue vivante (autre que celle de l’écrit).

Pour le concours État/Ville de Paris, le nombre de participations aux concours d’un candidat est illimité (décret n°2013-788 du 28 août 2013). En revanche, pour le concours territorial (organisé avec le CNFPT), « les candidats ne peuvent concourir plus de cinq années, consécutives ou non » qu’il s’agisse du concours externe ou du concours interne (article 7 du décret n°91-839 du 2 septembre 1991 portant statut particulier du cadre d’emplois des conservateurs territoriaux du patrimoine). Le décompte des participations commence dès lors que le candidat a participé à au moins une épreuve écrite. Le calcul du nombre de fois où le candidat est autorisé à concourir a débuté en 2008.



Il est fortement recommandé aux candidats de prendre connaissance de manière approfondie des outils mis à disposition par l’INP pour la préparation du concours :

- Lien vers la rubrique concours de l’INP
http://www.inp.fr/Formation-initiale-et-permanente/Formation-des-conservateurs/Concours-de-recrutement

- Rapports du jury du concours de l'INP
Lien vers le site Médiathèque numérique de l’INP


- Bibliographie indicative du concours de l'INP
Lien vers le site
Pour le commentaire : document à télécharger




* ATTACHE DE CONSERVATION DU PATRIMOINE, COLLECTIVITES TERRITORIALES

Les attachés territoriaux de conservation du patrimoine participent à l'étude, au classement, à la conservation, l'entretien, l'enrichissement et à la mise en valeur du patrimoine d'une collectivité territoriale ou d'un établissement public mentionné à l'article 2 de la loi n°84-53 du 26 janvier 1984 portant dispositions statutaires relatives à la fonction publique territoriale. Ils contribuent à faire connaître ce patrimoine par des expositions, des enseignements, des publications ou toute autre manifestation ayant pour objet de faciliter l'accès du public à la connaissance et à la découverte du patrimoine.

Ils peuvent être nommés aux emplois de direction des services communaux ou régionaux d'archives, des services d'archéologie ou des établissements contrôlés assurant les missions mentionnées ci-dessus. Dans les services ou établissements dirigés par un conservateur du patrimoine, les attachés de conservation ont vocation à remplir les fonctions d'adjoint du conservateur du patrimoine ou à diriger l'un des secteurs d'activités de l'établissement.

Le concours externe d'attaché territorial de conservation du patrimoine est un concours sur titre avec épreuves ouvert aux candidats titulaires d'un diplôme national sanctionnant un deuxième cycle d'études supérieures, ou d'un titre ou d'un diplôme de niveau équivalent figurant sur une liste établie par décret. Depuis 2010, l’organisation de ces concours est assurée par les centres départementaux de gestion (CDG). Ces concours sont ouverts dans les spécialités : Musées / Archéologie / Archives / Inventaire.



Le concours externe comprend des :

- des épreuves d'admissibilité
* un commentaire d’un texte portant sur un sujet d’ordre général relatif aux civilisations européennes
* une note de synthèse à partir d'un dossier composé de documents à caractère scientifique dans le champ patrimonial concerné, selon la spécialité du candidat choisie
* une composition sur un sujet portant sur la spécialité choisie par le candidat

- des épreuves d'admission
* une conversation avec le jury débutant par le commentaire d’un texte à caractère culturel selon la spécialité
* une interrogation orale sur une option au choix : conservation, histoire des institutions françaises ou médiation culturelle
* une épreuve orale de langue comportant la traduction d'un texte suivi d'une conversation dans la langue choisie (vivante ou ancienne)

Pour tout renseignement sur les concours (inscription, nature et lieu des épreuves, résultats…) nous vous invitons à contacter les centres de gestion des départements et à consulter le site :
http://concours.fncdg.com/



* ASSISTANT DE CONSERVATION DU PATRIMOINE, COLLECTIVITES TERRITORIALES

Les assistants territoriaux de conservation du patrimoine et des bibliothèques sont affectés, en fonction de leur formation, dans un service ou établissement correspondant à l'une des spécialités suivantes : Musée ; Bibliothèque ; Archives ; Documentation.

Dans chacune de leurs spécialités, ils contribuent au développement d'actions culturelles et éducatives. Ils participent, sous l'autorité d'un supérieur hiérarchique, aux responsabilités dans le traitement, la mise en valeur, la conservation des collections et la recherche documentaire. Ils peuvent être chargés du contrôle et de la bonne exécution des travaux confiés aux fonctionnaires appartenant aux cadres d'emplois de la catégorie C ainsi que de l'encadrement de leurs équipes.

Les titulaires des grades d'assistant de conservation principal de 2ème classe et d'assistant de conservation principal de 1ère classe ont vocation à occuper des emplois qui, relevant des spécialités mentionnées ci-dessus, correspondent à un niveau particulier d'expertise. Ils participent à la conception, au développement et à la mise en œuvre des projets culturels du service ou de l'établissement. Ils peuvent diriger des services ou des établissements lorsque la direction de ces derniers par un agent de catégorie A n'apparaît pas nécessaire. Dans les services ou établissements dirigés par des personnels de catégorie A, ils ont vocation à être adjoints au responsable du service ou de l'établissement et à participer à des activités de coordination.

Les candidats inscrits sur la liste d'aptitude et recrutés sur un emploi d'une collectivité ou d'un établissement public sont nommés assistant de conservation stagiaire. Au cours de leur stage, ils sont astreints à suivre une formation d'intégration pour une durée totale de cinq jours. A l'issue du délai de deux ans, les membres du présent cadre d'emplois sont astreints à suivre une formation de professionnalisation tout au long de la carrière, à raison de deux jours par période de cinq ans.

Les candidats aux concours d'assistant de conservation principal de 2ème classe doivent posséder la nationalité française, ou être ressortissant d'un État membre de l'Union Européenne, ou d'un autre État partie à l'accord sur l'Espace Économique Européen. Le concours externe est ouvert aux candidats titulaires du baccalauréat et d'un diplôme sanctionnant deux années de formation technico-professionnelle.

Les postes seront ouverts au titre de chacune des spécialités suivantes : Musée, Bibliothèque, Archives ou Documentation.

Le concours externe comprend :

- des épreuves d'admissibilité
* la rédaction d'une note à l'aide des éléments d'un dossier portant sur la spécialité choisie par le candidat
* Un questionnaire de trois à cinq questions destinées à vérifier les connaissances du candidat dans la spécialité choisie au moment de l'inscription

- une épreuve d'admission
* un entretien ayant pour point de départ un exposé du candidat sur sa formation et son projet professionnel permettant au jury d'apprécier ses motivations et son aptitude à exercer  les missions dévolues aux membres du cadre d'emplois, notamment dans la spécialité choisie par le candidat

- des épreuves facultatives
* Une épreuve écrite de langue, dans la langue choisie par le candidat au moment de son inscription au concours, comportant une traduction en français d'un texte dans une langue vivante étrangère (anglais, allemand, italien, espagnol, grec, portugais, néerlandais, russe ou arabe moderne) ou dans une langue ancienne (latin, grec)
* Une épreuve orale d'informatique portant sur les multimédias.

Pour le calendrier des concours de la Fonction publique territoriale, voir le site de la FNCDG : http://concours.fncdg.com/


* POURSUITE D’ETUDES DANS LA RECHERCHE

L’obtention d’un Master 2 par les étudiants de la formation offre à ceux-ci, candidats reçus aux concours de conservateur du patrimoine ou non, la possibilité de poursuivre leurs recherches et de s’inscrire en thèse de doctorat.

La réalisation d’un doctorat parallèlement à (ou après) la formation dispensée à l’INP est un atout notable dans la perspective internationale du métier de conservateur, et pour l’harmonisation des formations à l’échelle européenne notamment : les conservateurs, italiens ou allemands par exemple, sont très souvent titulaires d’un PhD. 













                                                     






conception du site :
Natacha Pernac / Patrice Lecoq
courriel : master2.conservation@gmail.com
date de la publication : février 2016
dernière modification : février 2017